Il y ’a des histoires qui vous prennent aux tripes et qui vous font éprouver d´un seul tenant la compassion, la violence, la colère, la tristesse, la joie. Rarement un jeu m’aura fait éprouver un tel arc-en-ciel de sentiments. C’est ce qui s’est passé avec The Last of Us du studio Naughy qu’on ne présente plus.

Présenté a l’E3 en 2012, nous attendions ce jeu avec impatience avec ma bande de gamers. On voulait ce jeu, on ne parlait plus que de cela. A sa sortie, en 2013, nous l’avons fait télécharger. J’ai fini le jeu en 24h je crois. Une pure merveille. Une histoire riche et un Gameplay bien ficelé me rappelant légèrement le dernier reboot à l’époque de Tomb Raider (le système de craft), mais en amélioré.

L’histoire se déroule dans un monde post-apocalyptique, ravagé par un virus, le cordicept, qui transforme celui qui est atteint en quelques heures en une sorte de zombie. Le scenario, suit un couple de trafiquant, Tess et Joël, qui doivent amener une petite fille du nom d’Elie, vers un groupuscule qui se bat contre le gouvernement et doivent pour cela traverser quasiment tout le pays.

Je vous le dis tout de go, l’histoire est juste sensationnelle. Le graphisme du jeu pour l´époque était splendide. Je me rappelle qu’un pote était venue me voir, il ne savait pas que je jouais en fait, il a cru que c’était un dessin animé qui passait, quand il a finalement vue la manette a un moment, il a crié, c’était super drôle sa réaction. En plus du graphisme les inter actions entre les personnages sont superbement mis en place. Un exemple simple, au début du jeu, Joël et Elie ne s´apprécie pas des masses, Elie préférait Tess qui avait accepté la mission tandis que Joël la refusait, mais au fur et à mesure que l´aventure avançait, ils ont commencé a se rapproché. En effet j’avais remarqués, au début du jeu, que chaque fois que je prenais Joël pour l´approcher D’Elie, Elie s’éloignait automatiquement de lui en faisant un grand bond, comportement qui s’est estompé au fur et à mesure que j’avançais dans le jeu.

Les munitions sont rares, je vous préviens, il vous faudra donc faire attention à qui vous vous apprêtez à attaquer et surtout comment.
Le jeu m´a fait penser à sa manier a : « The book of Eli » Avec Denzel Washington, et encore plus a « the Road » avec Viggo Mortensen. Mais si je dois la comparer quelque chose de récent, je pencherai sur la série éponyme « The Walking Dead ». En effet, ce monde n’est pas manichéen. Les plus dangereux n´était pas pour moi les infectés mais plutôt les hommes. Le jeu s’amuse à nous montrer ce que les hommes sont capable de faire pour « survivre ». En absence de règles, nous devenons des animaux, la seule différence c’est que ns sommes habillés. L’un des héros, ou devrais-je dire anti-héros, Joël par exemple avoue, âpres une attaque de bandits qui faisaient semblant d´être blessé pour les détrousser, qu’il avait déjà été à leur place et que c’est pour cela, il savait ce qui allait se passer. Les protagonistes ne sont pas donc des preux chevaliers, ils sont comme vous et moi, ils ont leur parts d`ombre et de lumière et même la petite Elie n’est déjà plus à son âge plus un blanche colombe.

Le jeu est fantastique, que ce soit au niveau de la bande son, du Gameplay, du graphisme, ou encore de l’histoire. Il est immersif, on ne voit pas le temps passer. Entre les moments où je fuyais les combats, et les moments j’assassinais les adversaires façon hitman, je ne voyais pas le temps passé. La durée du jeu aussi est bien, 19h je crois.

J’ai kiffé ce jeu vous vous en doutez, sauf une fois où l’IA m’a fait un coup tordu, j’avais déposé des pièges en prévision d’une attaque, il y’a eu une cinématique et tout ce que j’avais posé avait disparue, impossible de récupérer. J’étais mal, j’ai eu la haine. Et pour cela je lui file juste un 19/20. Je l’ai juste finie une dizaine de fois by the way.

Et vous, avez-vous jouer à ce jeu ? comment L’avez-vous trouvé ? dites-le nous en commentaire, pour que nous puissions en discuter. Et si vous n´avez pas encore jouer, allait y courez, il est ressorti en version remastérisé sur PS4 et il est encore plus balaise, les détails des graphismes sont simplement bluffant.