Amnésie et île perdue, cocktail dangereux ou rasoir ?

Que se passerait il si vous vous réveillez dans un endroit inconnue ? Une île… Et que vous ne vous rappelez pas qui vous êtes ? Pour couronner le tout, vous êtes une dizaine dans ce cas. Allez vous paniquer? Chercher des réponses?  Prendre du bon temps, apprendre à connaître les autres? Allez vous être le même que celui/celle que vous êtes actuellement?

C’est sur ces questions que s’appuient le propos d’i-land de Netflix. Sur le papier, c’est correcte, je dirais même que ça donne envie à mon esprit curieux de voir ce que ça va donner, cette expérience sociologique.
Sauf que bein, c’est raté en fait. Tout va trop vite, rien ne prends le temps d’être posé. Les personnages sont aussi irritants les un des autres. Agaçant. Même l’héroïne (qui m’est un peu sympathique), je dois avouer qu’à un certain moment elle m’agaçait un chouïa. 

Comme je le disais plus haut, la série va trop vite (7 épisodes). Les personnages ne sont pas assez travaillés et sont totalement cons. Ce niveau de conneries, j’ai rarement vue ça… Je n’ai pas participé à la réalisation de la série, mais à certains moments j’ai eu honte.  Ils font n’importe quoi. Rien n’est réfléchi. Je suis abasourdi. 

Si un dimanche soir, vous vous ennuyez, qu’il n’y a rien d’autres à regarder, bein je vous conseille de revoir un Chapie Chapo. Il y a plus de logique dans ce dessin animé que dans cette série. C’est dommage, elle partait d’une bonne intention quand même.

Plateforme : Netflix