Il y’a des films qui, quelque soit notre âge, nous touchent. Spider-Man into the Spiderverse ou Spiderman New Generation en français ( je ne comprends pas non plus le délire) en fait partie. Sortie il y’a un an, ce film d’animation, produit par Sony, est une bouffée d’air frais.

Into the Spiderverse raconte donc l’histoire de Miles Morales, jeune adolescent afro-américain et portoricain, vivant à Brooklyn. Il s’efforce au mieux de s’intégrer dans son nouveau collège, mais tout bascule lorsqu’il se fait mordre par une araignée radioactive et se découvre des super-pouvoirs.
Jusque là, rien de particulier, c’est l’origine story de Spiderman habituelle. Sauf que, pas vraiment. En effet, dans ce monde, un des ennemis les plus coriaces de Spidey, le Caïd, a mis au point un accélérateur de particules nucléaire, capable d’ouvrir un portail vers d’autres univers.
On a donc droit, durant tout le film, à divers spidermen issuent du Multivers, essayant de se battre ensemble pour conter le Caïd.

Je vous le dis, j’ai adoré ce film. Il est de très loin le meilleur film que j’ai vue sur Spiderman (bien mieux que ceux portés par Tobey Maguire, Andrew Garfield et Tom Holland). Il est jouissif, à tous les niveaux. Que ce soit l’ambiance graphique, le style comics et musical , le rythme et le flow, le scénario très bien écrit et les nombreux rebondissements, les clins d’oeil aux autres Spidermen et les easter eggs, les émotions provoqués : j’ai pris mon pied.

Il parlera autant aux enfants de 6-7 ans, qu’aux adultes.
J’ai passé un bon moment en regardant ce film et apparament je n’ai pas été le seul. Parce que le film a reçu l’année dernière l’Oscar du meilleur film d’animation. Je vous conseille de le regarder en famille, bon moment garantie !