Le 1er Février 2019, j’ai eu la merveilleuse occasion de découvrir la série Russian Doll, sur Netflix. Il s’agit d’une série avec pour thème boucle temporelle et morts à répétitions.

Maintenant que j’y pense, je ne sais plus exactement ce qui m’a poussé à regarder la série. Déjà, les contenus avec pour thème cycle de morts répétitives étaient très courant. La fin est souvent devinable, il faut trouver qui veut nous tuer ou quelle vie il faut sauver. Mais avec Russian Doll, j’ai été surprise.

Déjà le casting m’a agréablement surpris. Il y avait Natasha Lyone dans le premier rôle ! Elle a notamment joué dans American Pie ou encore Orange in the New Black. Et je sais que lorsque je la vois dans une réalisation, c’est que je vais aimer. Je n’ai pas été déçue !

Dans cette série, Natasha joue une codeuse un peu (beaucoup) cinglée sur les bords, avec un humour sardonique (mais juste) et qui fout le bordel dans sa vie. Entre les fêtes arrosées et la consommation à outrance de substances illicites, la jeune trentenaire n’en finit pas de se tuer à petit feu… Jusqu’à sa fête d’anniversaire, où elle meurt pour de vrai… Pour reprendre vie au même moment, dans les toilettes… Et ainsi de suite !

Je te l’accorde, ce petit résumé n’est pas très ragotant. Mais si tu aimes les blagues à deux balles et les intrigues compliquées, cette série est pour toi.

L’intrigue est assez WTF, faut le dire. A un moment, je l’ai même comparé au processus du Purgatoire selon certaines religions. Sois très attentif, au risque de ne rien comprendre. Tout est lié et chaque détail a son importance. Tout l’univers autour de notre codeuse est un indice sur ce qui est en train de se passer. Au pire, tu revois plusieurs fois (comme moi !) les épisodes.

La série prend toute une autre dimension lorsqu’elle va rencontrer un personnage en particulier. Au début tu te dis que c’est juste un personnage comme ça, il n’apporte pas grand-chose à l’intrigue. Mais au final, vu l’évolution que chacun apporte, tu te dis waouh… Ça en valait la peine !

J’ai aussi fait ma propre interprétation du titre… Parce qu’en fait, à chaque fois que notre codeuse semblait sur la piste d’une solution, elle tombait sur un mystère encore plus complexe que le précédent. Et oui, tu dois te demander qu’est-ce qu’il y a de plus mystérieux que de mourir sans raison apparente et de façon douloureuse ? Bein je t’invite à regarder la série.

Vers la fin de la série, je ne cessais de fredonner une chanson… Tu comprendras au bout de deux épisodes… Et tu haïras la série ! Parce que ça te reste dans le cerveau, sans que tu n’aimes particulièrement. C’est comme un affreux réveil matin… pourtant efficace… J’ai fini par aimer et à télécharger.

Je te la recommande, cette série, pour le fun et le plaisir de découvrir cette fin inattendue. Je te conseille de prendre ta casquette de détective mais aussi de psy, pour découvrir les mystères de cette série atypique. Ce qu’il y a de bien aussi, c’est que la série a été réalisée juste par une belle équipe de femmes : Natasha Lyonne, Amy Poehler et Leslye Headland.

Poupée Russe ou Russian Doll est disponible sur Netflix et j’espère qu’il n’y aura pas de saison 2. La série et sa fin se suffisent bien comme ça. Dis-moi en commentaire si tu connais et ce que tu penses des contenus avec des cycles répétitifs de morts.