Nous avons tous un ou plusieurs jeux qu’on ne se lasse pas de manipuler ou de pratiquer. Que ce soit avec un échiquier, un portable ou une console. Dans mon cas, il s’agissait de ma Nintendo DS. Une vielle console là, sur laquelle je jouais au célèbre Professeur Layton.

Il s’agit d’un jeu d’aventure et de réflexion développé par Level-5. Le jeu regroupe six épisodes sortis sur la Nintendo DS, d’une trilogie sur la Nintendo 3DS et de quelques hors-séries. J’ai eu l’occasion de jouer à ce qui était disponible sur la DS, donc parlons du premier opus : Professeur Layton et l’Etrange Village.

Synopsis
Suite à la mort de son mari, la veuve Daphia Reinhord fait appel au Professeur Layton. En effet, le baron décédé a laissé une énigme comme unique clé à son héritage. Les mots suivants sont inscrits dans son testament : « quiconque retrouverait la Pomme d’Or, cachée dans le village, hériterait de toute ma fortune ».
Accompagné de son jeune apprenti, Luke, le professeur Layton va se rendre dans le village de Saint-Mystère où se déroule l’aventure pour résoudre ce mystère. Des énigmes et casse-têtes les attendent tout au long de cette histoire qui cache bien plus.

Ce que j’ai adoré :
Les graphismes : le style de dessins des personnages et du décor est très attachant. Dès le début du jeu, on est submergé par le choix des couleurs et l’ambiance de certaines scènes. Etant fan d’animation, ce style est vraiment génial.
Les énigmes : ce jeu ne vous plonge pas dans le rôle d’un enquêteur à Sherlock. L’intérêt principal est de résoudre des casse-têtes et devinettes afin d’avancer dans l’histoire. La plupart des énigmes qui sont au nombre de 130, ne sont pas toujours en lien avec l’intrigue principale. Même si la plupart des énigmes reprenne le même principe, elles sont agréables à résoudre et me donne un air de petit génie ! pour les moins patients, il y a la possibilité d’obtenir des indices. Ce qui n’est pas gratuit.

La bande-son : qui est à couper le souffle. Les personnages ont différents thèmes, chaque musique colle parfaitement aux scènes et il y en a qui sublime l’ambiance de certaines scènes. J’ai téléchargé cette bande-son que j’écoute parfois pour bosser. Il y a juste la musique qui résonne pendant qu’on réfléchit sur une énigme lah… qui pourrait me rendre malade…
Le game-play : il s’agit ici du point&clic. Donc pas besoin des touches de la DS pour jouer, tout se fait avec le stylet. Je trouve que ça permet d’être plus concentrée sur le jeu et l’énigme à résoudre.
La simplicité à jouer : il s’agit d’un des premiers jeux de DS que j’ai eu à exploiter. Les explications et les directives sont simples. L’intrigue mise en place donne envie d’aller plus loin. C’est aussi le genre de jeu que je recommande vivement pour développer l’intuitivité et la réflexion. Les enfants et ados l’adorent. Ne parlons pas des adultes. Le jeu a eu 18/20 sur jeuxvideo.com, pas mal non ?

Ce que j’ai moins aimé
L’absence de missions : il existe, à la fin d’un jeu, la possibilité d’effectuer des missions. Il s’agit de petites aventures qui n’ont pas de liens directs avec l’histoire principale. Cette option n’existe pas avec ce jeu. Ce qui fait qu’on se retrouve à réinitialiser sa partie pour jouer, à défaut d’avoir de nouvelles énigmes.
La Nintendo offrait l’option de télécharger de nouvelles énigmes chaque semaine. Ce qui n’est pas forcément évident pour les gens comme moi.

Donc voilà voilà. Si t’as envie de te mesurer aux énigmes de la série Professeur Layton, n’hésite pas à te procurer les jeux. Un autre point génial du jeu, c’est la convivialité. Parfois on se retrouvait à quatre, avec mes frères et mon cousin, pour résoudre une énigme. C’est agréable.
Alors dis-moi, pour le premier épisode du Professeur Layton, sauras-tu résoudre le secret de l’étrange village ?