30 minutes. Une démo one-shot. Tu finis tes 30mn et c’est tout, tu ne peux plus rejouer. Si le concept m’a frustré quand j’en ai entendu parler, j’ai quand même beaucoup aimé le jeu. Enfin, le peu que j’en ai vue.

Bon déjà, pour remettre les choses dans leur contexte, sachez que j’ai jamais fini un Resident Evil… Non aucun… J’y ai souvent joué, mais jamais finis. Les monstres que l’on doit tuer 10.000 fois avant qu’ils crèvent définitivement lah… Nah, merci mais non merci.
Et les anciens comme celui dont je vais parler…. Bah non. Je ne me souviens pas l’avoir joué.
Mais bon voilà, je vais rectifier le tir ok ? Comme je l’ai fait avec le dernier GOW.

Déjà j’ai fait le jeu 2 fois. Sur la One, puis sur la PS4
Donc voilà, je me retrouve largué dans un commissariat. Avec mon sens de l’orientation historique, je suis perdu. Je ne sais pas ce que je dois faire, comment, ni où aller… Donc je perds du temps. Puis je commence à savoir ce qu’il faut faire et où il faut aller (non c’est pas vrai je mens, mais bon c’est un jeu vidéo donc j’avance, en sachant plus ou moins ce que je fais).

La première fois, j’ai fini mes 30 minutes avant de finir la démo. La seconde fois, sur PS4, j’ai finis la démo avant le temps imparti (et j’ai kiffé ma race). 
La seconde partie que j’ai joué avec un casque. J’ai encore plus flippé que lors du premier run. Donc un conseil : jouer avec un casque (ou pas 😂).

Non sérieux, le jeu m’a fait autant flippé que Dead Space. Mon cœur était suspendu tout le long du jeu. Entre la crise d’hystérie quand je manquais mes cibles et les fois où je me faisais surprendre par derrière (ce qui est bizarre avec le casque, je les entend arriver mais bon… c’est une autre histoire). 

Sérieux, ce jeu m’a bien foutu les chocottes. Le sound design est juste parfait. Et puis ce Resident Evil a un “je ne sais quoi” qui m’attire. 
Je vous le conseille vivement si vous pouez vous le permettre, nous on attendra qu.l soit en promo a au moins 30E avant de le commander et de vous faire un test aux petits oignons.