Imaginez un futur pas si éloigné de nous, où l’homme peut être immortel s’il a suffisamment de moyens ; imaginez pour cela qu’il doive changer de corps à chaque fois dès que son enveloppe subit un changement, et ce, grâce à une sorte de pile-disque dur dans laquelle sont stockées toute vos informations. Imaginez maintenant que les plus riches peuvent se cloner et garder ainsi la même enveloppe. Bienvenue à Altered Carbon.

L’histoire prends place sur Terre, après 250 ans en cryogénisation, Takeshi Kovacs (Joël Kinnaman, Suicide Squad), le héro de la série, est ramené «à la vie » dans un nouveau corps qu’il pourra garder s’il résoud le meurtre de son employeur, Laurens Bancroft (James Purefoy, Rome, The Following )  en quelques semaines. Inspiré du best-seller de Richard K. Morgan, Altered Carbon (Carbone Modifié en français) est une trilogie qui se trouve déjà dans ma bibliothèque numérique et que j’ai récemment commencé.

J’avais lu le synopsis, à vrai dire j’étais peu emballé. Encore une histoire de science-fiction à petit budget avec un décor pauvre. Mais bon, étant une réalisation de Netflix, je me suis dis pourquoi pas ?

Et purée, cette série est jouissive. Dès l´épisode pilote, on comprend qu´on n’est pas dans une production à petit budget (le budget serait, selon les rumeurs, équivalent à celui de Game of Thrones). Les décors sont tout simplement magnifiques, un pur chef dœuvre. Netflix n’a pas lésiné sur les moyens. J’ai directement pensé à l’univers cyberpunk du film Blade Runner ainsi qu’au manga « Ghost in the Shell » de Masamune Shirow.
Mais plus que la décoration c’est le thème de cette saison (j’espère qu´il y aura une seconde saison) qui m’a fait le plus cogiter.

En effet, si l´intrigue de la série vous fera réfléchir tout le long des 10 épisodes, une question s’imposera à votre esprit : l’Homme est-il fait pour vivre éternellement ? La série vous laisse juger, il y a bien sûr d’autres questions qui se soulèveront lors du visionnage de cette série, mais ce sera à vous de choisir quelle sera votre conclusion.

Une chose est sûre, cette série mêle avec brio l’action, le fantasmatique, la science-fiction, la sociologie et la philosophie sans pour autant être aussi prise de tête que Matrix par exemple.

D’une certaine manière, à un certain moment, la série m’a fait penser à la trilogie Mass Effect de EA (côté nouvelle technologie laisser par des anciens).
En plus d’un bon scenario (que nous devons aux scénaristes d’Avatar et de Shutter Island) et d´un décor époustouflant, les acteurs qui interprètent les personnages sont d’assez bonne facture. Mention spécial à Joël Kinnaman, l’idiot qui se faisait charmer par la sorcière dans Suicide Squad.


Pourquoi je surkif cette série ? je pourrai écrire un mémoire sur cette série. Sérieux en plus. Mais je vais y répondre en une phrase : Altered Carbon est un écho à notre civilisation actuelle. Un écho sombre certes, mais un écho tout de même. Je ne vais pas risquer de vous spoiler.

Allez le regarder, si vous aimez l’action et les polars, les réflexions d´ordres morales, philosophiques ou même réligieuses, et surtout si vous aimez la science-fiction, n’hésitez pas  ne seconde.

Ps : suivez cette série ne HD. Long Shot ou Séduis moi si tu peux .