Manga & Anime

Pourquoi il faut voir le conte de la Princesse Kaguya

Non, je ne parle pas du dernier méchant à vaincre de Naruto Shippuden. Il s’agit là du film des célèbres studios Ghibli, sortit en 2013.

Le réalisateur n’est autre que Takahata Isao. Il est l’auteur du célèbre film Le Tombeau des Lucioles et de La Tortue Rouge. Il a reçu de nombreux prix grâce à ces œuvres, et celui du conte de la Princesse Kaguya lui a rapporté le Nippon Akademi-shô. L’équivalent du César au Japon. Takahata Isao est aussi l’ami du réalisateur Hayao Miyazaki, avec qui il a co-fondé les studios Ghibli.

Synopsis

Alors qu’il coupait des bambous, un paysan trouve un bébé de la taille de son pouce, au creux d’un bambou. Son épouse et lui pense qu’il s’agit d’un cadeau des cieux, puisqu’ils n’avaient pas eu d’enfants. Lorsque le paysan trouve plus tard une pépite dans un bambou, il décide de lui offrir une vie de princesse et l’emmène à la ville. Kaguya grandit très vite et devient une beauté qui fera parler tout le pays. Les prétendants vont se bousculer auprès d’elle. Cette dernière va leur imposer des tâches à accomplir pour accéder à sa main. Mais la campagne et les amis de la princesse lui manque terriblement…

Le conte de la Princesse Kaguya est en fait une adaptation inspirée du « Conte du Coupeur de Bambou ». Il a été rédigé par Dame Murasaki Shikibu, auteur du premier roman psychologique. Il s’agit de l’œuvre intitulé : « Dit du Genji ». Cet ouvrage est considéré comme une œuvre majeure de la littérature japonaise. La date de rédaction du comte se situerait entre le IXème et Xème siècle. Le défi de ce film était de se démarquer. Comme ce conte est ‘populaire’, on a en effet des adaptations dans tous les domaines : film, anime, manga, BD, ballet, gaming, film ou encore série.

Et Takahata Isao ne s’est pas contenté de sortir du lot, il a aussi relevé le niveau sur plusieurs plans. Il y a par exemple :

La bande-son

Un pur chef d’œuvre. Ce qui ne surprend pas puisque c’est Hisaishi Joe à l’œuvre. On le connait pour des films comme Le Château de Cagliostro ou Ponyo et des jeux comme Ni no Kuni. Ses œuvres pour le comte sont doux et entrainants. Ils nous font partager les émotions des protagonistes et nous plongent entier dans l’ambiance du film. Hisaishi s’est aussi attelé à respecter l’époque où se déroule le récit (c’est-à-dire entre le IXème et Xème siècle). La plupart des compositions comportaient des percussions et sons de flûte. Ces mélodies correspondaient à la musique traditionnelle associée au Bouddhisme, à lors très ancré dans la culture.

Le côté dramatique

Si vous êtes habitués aux œuvres de ce réalisateur, vous savez qu’il y aura toujours un dénouement tragique (mais juste, logique, auquel on s’attendait un peu…). Cette touche de tristesse sublime chacun de ses films.

Les œuvres du réalisateur se disent concrètes. Elles font allusion à des choses du quotidien, à la vie. Et dans le cas de ce film, ce qui revient souvent c’est que : ‘la vie est éphémère’, ‘on peut trouver son bonheur dans les choses simples’.

L’animation

Les traits sont légers. Par rapport à d’autres œuvres, d’aucun dirait que c’est négligé. Au contraire, je trouve que les dessins et l’animation inspirent la poésie, un poème animé ! Ce qui cadre avec le comte original. Ce style permet d’explorer différemment la colère ou l’angoisse, des personnages.

Le graphisme

Ce point rejoint le précédent. Tout au long de l’œuvre, j’ai juste l’impression de voir des toiles de peinture défilées sous mes yeux. On aurait dit qu’un artiste peignait les scènes avec son aquarelle et des gestes souples. Chaque couleur était en parfaite harmonie avec les évènements en cours et la musique en fond. Imaginez la scène avec les cerisiers en fleurs… Non n’imaginez pas, allez regarder le film.

Ce film est un chef d’œuvre mondialement reconnu. Si vous voulez en apprendre plus sur les comtes japonais et connaître la fin de ce film, allez le regarder. Vous m’en direz des nouvelles. Après si vous êtes pas fan de Ghibli… C’est le moment de découvrir.

Crédit Image: vivreici.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close